Bye bye EuroVelo6

Vidin – Lom (06/08/2011)

La journée commence bien (aïe, vous sentez déjà la suite?) et on roule sur quelques grands axes mais pas trop fréquentés. L’itinéraire de l’EuroVelo6 -qui n’est plus du tout balisé dès la sortie de la Serbie- nous emmène plutôt sur une plus petite route qui longe le Danube mais on ne fera que l’apercevoir de temps en temps. Par contre, la route, c’est des « toboggans » : monter un peu, descendre un peu, monter un peu… Fatiguant. A propos de fatigue, j’ai vraiment du mal à récupérer en ce moment.
On mange tranquillement nos deux dernières énormes tomates de Girla Mare et le fromage avec du pain, on termine avec un petit Frisko (Eskimo) et en quittant le village, on prend très doucement un casse-vitesse et PAF et meeeeeeerde! Un rayon! On roule 30 pénibles kilomètres vers Lom. Pénibles car tout passe par la tête : « sommes-nous à ce point trop charger? », « Greg va se foutre de notre gueule car il nous avait pourtant bien parlé de remorque », « combien de fois cela va-t-il arriver (3 rayons en 3 semaines)? », « comment y parer? », « abandonner le Pino pour des trikes? » Sur cette dernière, Elodie me rappelle à l’ordre, la question sera donc « que va-t-on renvoyer? » On va aussi penser à se faire envoyer des rayons super costauds (Sapim ou DTSwiss?) et des nipples Polyax de chez Sapim, ça aidera sûrement. Faudrait aussi l’adresse d’un super monteur de roue, éventuellement sur Istanbul.
Soirée à Lom qui semblait petite et vide mais qui s’est dévoilée vivante et en pleines transformations! L’année prochaine, ça sera super ici!

 

Lom – après Mizia (07/08/2011)

Aujourd’hui ça va mieux. On quitte l’hôtel (oui encore mais c’est déjà pas cher par rapport à nos campings de l’Ouest). Et on roule pas mal jusqu’à Kozloduy pour manger où on se fera accoster par deux cyclistes de la bonne cinquantaine d’abord intéressés par le tandem puis par notre trajet et ils nous déconseillent vivement l’EuroVelo6 (« Ne! » avec l’index bien dressé) apparemment routes en mauvais état et montées/descentes. Ils nous parlent aussi de faire attention aux chiens et on leur montre notre beau bâton (rires). Ils nous disent aussi de faire attention aux « tzigani, Francia Rom ». Après le Hongrois, le Bulgare semble aussi « se méfier » des étrangers, ces pays n’ont pas -comme chez nous- de vie très cosmopolite, ça aide. Ils nous filent une carte de la Bulgarie à 1:540000è de 2007, très bien, on ne devra pas en acheter, ça nous suffit je pense. Le type estime à 440 km jusque Varna et il a l’air de bien connaître. On suivra donc les conseils locaux, demain fini l’EuroVelo6.
On continue la route et on s’arrête quelques instants en bord de route pour le goûter (on croise deux « roms » avec des pastèques qui semblent nous dire « namaste »). En roulant plus loin, on passe à côté d’un charmant motel bien entretenu et bien décoré. On se laisse croire que ce n’est pas cher mais c’est 26€ pour le bungalow. On demande alors s’ils connaissent un endroit pour la tente et le patron propose qu’on plante la tente gratuitement au bord de la piscine dont on profitera aussi! Douche et WC sont compris dans l’offre gratos! Chouette! Une nuit en tente avec tout le confort!

 

Mizia – Pleven (08/08/2011)

La journée commence mal (aïe, vous sentez déjà la suite?) 😉 On casse d’entrée de jeu un rayon après 8km dans l’effort d’une dure montée qu’on terminera à pied! Rayon changé sur le champs ainsi que ses deux camarades de gauche et droite par sécu. L’incident ne me touche plus, ça devient mon train-train quotidien. Un rayon par jour, en forme toujours! Non bon, on pense sérieusement à se procurer une remorque à faire livrer à Istanbul.
Sinon aujourd’hui, on a suivi l’itinéraire conseillé par le monsieur et ça roule bien, on avance et c’est pas désagréable. Grosses routes mais toujours la même prudence depuis la Hongrie (écart au dépassement) donc pas de soucis. Juste deux montées faites à pied en poussant, trop dur, trop chaud (33°C à l’ombre, et les routes sont… en plein soleil, merci).
On arrive à Pleven sans encombre mais assez tard car on a perdu du temps avec le rayon cassé et on a traîné pour la pause « midi » tellement il faisait chaud! Journée « sueur » j’ai envie d’dire! La ville de Pleven (sans attrait touristique particulier) et son énorme zone piétonne nous semblent agréables et nous y passerons la journée de demain (mission cartes postales et deuxième tri/envoi pour le poids des bagages). On pense à s’équiper d’une remorque si les problèmes continuent malgré l’allègement prévu (ouais ouais Greg, marre-toi) 😉

43.40755

7 réflexions au sujet de « Bye bye EuroVelo6 »

  1. velosteph

    Pour les rayons : est-ce que ceux qui cassent ne touchent pas d’autres rayons? J’ai eu ca avec le trike les rayons coté intérieur se croisaient en se touchant, et sur les casse vitesses cela finissait mal. 6 rayons en 5000km… Et cela sans charge excessive…. Merci d’avoir pensé au trike à la place du Pino -:) ok je sors

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      Tous les rayons se touchent… Ils sont croisés et heureusement d’ailleurs! Je n’ai jamais eu de roue avec des rayons qui ne se touchent pas… j’pige pas là!

  2. magda

    Coucou! vous voulez votre remorque?… pas prête à vous l’apporter, mais
    je peux la traîner jusqu’aux Dryades…
    Elle est très bien! 😉
    Si vous avez trop chaud, vous pouvez envoyer 5° par retour du courrier…

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      On a été généreux, on vous a envoyé plus de 10°!! Par contre, on a bien reçu la pluie battante, merci pour la belle surprise rafraîch… frigorifiante!
      Garde-la bien la remorque!

  3. velosteph

    en tout cas le magasin m’a refait les 2 roues et les rayons ne se touchent plus, et pour le moment – donc après 850km chargé à 45 kilos entre autres – toujours pas de rayon cassé. Je suspecte que sur les casse vitesse la roue se tord un peu et ca pousse trop sur le rayon dont la tete coté centre fini par casser.

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      Je vois ce que tu veux dire (rayons qui ne se touchent plus), les rayons se croisent mais se sont pas vraiment lacés. Le rayon extérieur reste à l’extérieur… Je me renseigne!

Les commentaires sont fermés.