Bye bye la Mer Noire

Mardi 13/09/2011

Petit déj avec un pain tout frais tout chaud, un délice! Le pain est très bon ici en Turquie (on a eu droit aux pains plats pendant le Ramadan, mais maintenant c’est fini). Puis passage par la poste pour envoyer quelques affaires (Routard de Sophie, tige de selle suspendue, monnaie souvenir,…) pour 1,7 kg à 62 TL. J’ai bien essayé d’envoyer mon trépied photo mais ils n’avaient pas de boîte assez grande… Un signe?
Comme prévu par GPSies.com, notre trajet commence de manière ultra plate, ce qui n’est pas sans nous déplaire! On commence en longeant la plage puis on quitte la ville. Sur la route, à nouveau on nous appelle, un marchand de pastèques nous en découpe une et nous la partageons avec lui et ses amis. Discussion de base (d’où on vient, où on va, travail, etc). Super technique pour le découpage, on vous montrera!
L’après-midi est plus dessinée en relief et une série de dures montées nous attend. La première à pied c’est déjà très dur et au début de la deuxième, un électricien nous propose un lift en Ducato (Oli represents!) vers notre destination du jour : accepté sans hésitation! Voilà, ça y est, on a pris un transport autre que le vélo pour avancer sur notre périple! A deux à l’arrière de sa camionnette, on tient le vélo et on freine du mieux qu’on peut pour que le vélo ne valse pas. Heureusement, il conduit encore cool. On a donc fait 9,4 km en camionnette.
Ce soir c’est camping sur la plage! C’est pas top car c’est une plage « en ville » (genre Ostende à côté de la digue quoi) et on préfère quand même quand on est un peu plus caché. Mais tous nous disent qu’il n’y a aucun problème, y compris notre voisin qui parle un pure hollandais avec qui je peux avoir une discussion complètement parlée.
Dernier petit plouf dans la Mer Noire avant Samsun ou Trabzon (selon les plans futurs) à la tombée du jour puis douche froide à l’extérieur. Les toilettes auxquelles on a accès sont celles de… la mosquée!

Mercredi 14/09/2011

On plie le camp avant de manger notre pain tout frais sur le muret de la plage. Alors qu’on commence à manger, le père du patron de l’hôtel de luxe, juste à côté, nous propose de profiter des tables du snack. On se déplace mais il nous empêche de continuer à manger… Il s’éclipse quelques instants et revient avec un gros plateau du buffet de l’hôtel! On est donc prié de tout manger sous peine de revoir son regard gentiment sévère. Un petit déj’ gargantuesque qui nous permettra d’arriver à Düzce sans soucis après 42 km sans manger plus! On est donc dans une petite ville, apparemment sans trop d’intérêt touristique mais où il semble faire bon vivre et acheter (beaucoup de magasins), au moins un nouveau short car le mien à 5€ du Carrefour est tout déchiré!
On va donc rester ici une journée car le jour off qu’on avait à Ağva pour moi, avec près de 2h de marche et autant de bus pour chercher cette lampe à Şile, ce n’était pas de tout repos. Et puis, et surtout, on a internet, TV5 Monde et un sèche-cheveux, me souffle Elodie!

Quelques news de notre remorque : Pierrot (le papa d’Elodie) a continué la chasse à l’information et finalement ChainReactionCycles.com nous envoie, en express DHL, un nouveau colis à notre hôtel à Düzce. Comme on est mercredi, on se dit qu’il n’arrivera pas ce weekend… On va probablement quitter la ville et j’y reviendrai chercher le colis.

4 réflexions au sujet de « Bye bye la Mer Noire »

  1. SophieOli

    De la part d’ Antoine:
    Arrêtez de vous faire attendre,
    si vous rentrez fin septembre,
    on pourra encore faire chauffer la saucisse sur les cendres!

    De la part de Ol:
    J’ai gagné au loto, vous pédalez toujours?

    De la part de Gwen:
    Gros bisous! On pense à vous!

    De la part de Soph:
    Que tout aille bien, profitez de chaque moment!

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      Pour Antoine : Et ça rime! Vous n’en êtes pas encore aux tartiflettes?
      Pour Ol : Ouais ouais ouais… viens plutôt nous offrir une assistance électrique 😉
      Pour Gwen : Autant de notre part! Nous aussi… beaucoup!
      Pour Soph : On croise les doigts, à fond la caisse (même si c’est dur)!

  2. Tang

    De la part de Tang :
    En DHL Express, ça peut aller vite, mais ça dépend de l’option qu’ils ont choisie (payée)…

    De la part de Tiago :
    Elle est où la carte d’Istanbul ??

    De la part de Télia :
    Une petite carte pour mes 2 ans de ce samedi ?

    De la part de Val :
    Tanguy, arrête de les ennuyer avec tes cartes !

    😉 😉 😉 😉

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      Pour Tang : ok, on verra quand on aura des infos de suivi (peut-être aujourd’hui).
      Pour Tiago : quelque part entre la boîte postale devant Ayasofya et ta maison (ça peut mettre plusieurs semaines).
      Pour Télia : si on l’envoie d’ici, elle n’arrivera pas samedi… mais si on a Skype…
      Pour Val : merci! 😉

Les commentaires sont fermés.