Temps/tant de chiens

Mardi 27/09/2011

P1130506.JPG On quitte Önder, notre premier et tout bon Warmshower vers 10h. Même Yasin (réparateur de téléphone, fan de vélo, ami d’Önder) est venu nous dire au revoir et on croit voir un petit larme mais il prétexte la fatigue, c’est probablement ça d’ailleurs. On commence donc cette route bien plate vers Terme. Premier arrêt dans un station-pipi, on nous offre déjà le thé avant qu’on ait pu faire 7 km! On nous propose une douche aussi (on pue déjà?) car on est dans une station Shell « Extra Mola » de routiers avec mosquée, barbier, douche, etc. On continue notre route avec une bonne moyenne pour arriver à Terme (haha), assez tôt que pour manger seulement là, une bonne « pide » (genre de pizza au goût de pita) de chez Bizler avec un ayran (yaourt salé qu’on adore) et une petite salade. Le dessert -arrivé par surprise- nous est offert, un bon riz à la crème.
P1130513.JPG L’après-midi se déroule sans surprise, toujours plat et une bonne moyenne. Petites anecdotes :
– à une station-pipi, il y a un bouledogue anglais, Elodie est contente de retrouver des câlins et des bruits de cochon familiers.
– à une autre station-pipi, un bus de prisonniers fait halte pour les soulager, Elodie fera donc pipi sous haute surveillance armée.
– à une troisième station-pipi, il ne se passe rien de spécial.
– à une dernière station-pipi, le tandem n’est pas encore sur sa béquille qu’un thé m’est déjà tendu!
On s’arrêtera avant Ünye pour trouver une plage pour camper, c’est cool mais c’est plutôt sale… Le camp monté, 18h, Elodie a un gros coup de pompe et s’assoupit avant de manger. On grignotera un peu le temps de se rendormir…

Mercredi 28/09/2011

P1130550.JPG Aujourd’hui, on roule fatigués… On baille, on s’endort sur le vélo, on a besoin de faire plus de pauses malgré le plat. En fait, personne nous offre le thé, c’est peut-être ça! Enfin, ça roule bien et la petite pause à la station-pipi où il y a un chiot doberman (?) fait plaisir à Elodie. On mange nos pâtes un peu après en bord de mer à Fatsa.
P1130568.JPG Après on a dû décidé route tunnels tout droit ou route pas-tunnel détour… On choisira l’option la plus courte, les tunnels. On déconseille car si ça commence par de petits tunnels d’une centaine de mètres, celui qui fait 3850 m n’est pas très rassurant! Heureusement, la circulation est plutôt faible. A refaire avec plus de temps, on prendrait plutôt la route par Perşembe…
P1130588.JPG Arrivés à Ordu, on nous renseigne une plage pour planter la tente. Alors qu’on arrive sur les lieux, deux hommes plutôt chics nous abordent et nous posent des questions sur le vélo et le voyage. Ils nous informent que ce n’est pas une bonne idée de camper là car la police va venir nous embêter toute la nuit (ça serait interdit de camper ici car il y a eu des excès). Ils nous proposent de dormir à l’hôtel Hampton (by Hilton) gratuitement… Oui enfin, l’hôtel, il est pas fini (c’est encore du béton partout) et ils proposent juste de planter la tente dans leur propriété. P1130584-1.JPG On accepte et ils sont tout fou d’accueillir leurs premiers « guests » avant l’ouverture. Finalement, le manager des travaux nous propose de mettre le vélo dans le pickup et de dormir chez lui dans sa maison de vacances. On accepte, c’est mieux que le chantier! Repas « pide » offert, douche et au lit, propres et secs!
Lors de notre intéressante conversation avec Murat, on apprendra une info qui sera peut-être dans un concours carte postale!

Journée sans thé donc! Pourtant, on en a visité des stations-pipis!! Ça nous fait un peu bizarre…

Jeudi 29/09/2011

Résultats du jour : Elodie-Geoffroy 5-4! Mais quoi donc? Ben des thés offerts! Vous découvrirez pourquoi Elodie en a eu un de plus en lisant cet article!
P1130592.JPG On se réveille tranquillement dans notre maison d’été, enfin, dans celle de Murat en bord de Mer Noire. Petit déj digne d’un hôtel avec notre hôte qui nous pose des questions intéressantes sur notre voyage (le temps permet d’approfondir le thème, c’est pas comme les rencontres sur la route où on nous pose toujours la même question, à savoir… hahaha, non mais vous y croyiez?). On apprendra aussi qu’ils ont 3 mois de retard sur les travaux car l’entreprise de fenêtres avec laquelle ils ont un contrat de 500.000 € a été engloutie sous 3,5 m de boue lors des récentes fortes pluies.
On prend la route avec un petit cadeau (les turques remercient les invités de leur avoir permis de les aider) dont je ne peux parler, futur concours oblige. La route est toujours aussi relativement plate et roulante et après tout juste 7 km, déjà le premier thé offert en station-pipi. Il y en aura 2 autres, aussi en station-pipi, on compense la journée d’hier!

DSC_2647.JPG Arrivés à Giresun assez tôt, on fait une halte photo à la belle mosquée mais alors que je m’apprêtais à y entrer pour faire des photos, voilà l’appel qui résonne, zut! Mais les vieux m’invitent à y entrer, pas le temps de prévenir Elodie qui comprendra bien où je suis passé. J’assiste donc à la prière de la mi-journée après laquelle le jeune imam vient me saluer (ainsi que la plupart des fidèles). Il doit être plus jeune que moi et me pose quelques questions (job, religion, voyage…) et est très ouvert. Je lui raconte que chez nous, les prêtres sont plutôt des « dede » (grand-père en turc). Après, il propose qu’Elodie viennent aussi voir la mosquée. Je sors la chercher et je retrouve le vélo surveillé par un groupe de petits vieux car Elodie est aux « VG » (c’est comme ça qu’on prononce WC), ben oui, en fait pendant le temps de la prière, Elodie a reçu un thé (le fameux) et la vessie n’a pas tenu longtemps! L’imam nous ramène dans la mosquée et nous raconte qu’elle a une dizaine d’année, toute récente donc!
P1130609.JPG On continue la route après un lunch pain-fromage (qu’on avait acheté pour hier soir) et on voit un petit chiot de max 2 mois sur la grand route, il nous voit et décide de nous rejoindre en traversant mais les voitures et un gros camion arrivent! Que se passera-t-il?! On s’arrête sur le côté, les voitures passent, le camion klaxonne, le chiot s’arrête au milieu de la circulation, bientôt un drame sous nos yeux? Le camion s’arrête et Elodie le récupère! Ouf sauvé! Il est tout mignon et s’endort dans les bras d’Elodie. On cherche un chien adulte mais personne ne sait et personne n’en veut. On le déposera chez une petite vieille qui habite en bord de route. S’il se fait écraser, ça ne sera pas sous nos yeux et il a un petit sursis…P1130620.JPG Si on avait été en Belgique, il aurait pu atterrir chez nous! On part plus tranquille et plus tard, notre quota canin atteint des sommets lors de la rencontre d’Osman, un grand baveux avide de câlin à un station-pipi (décidément, on n’a pas de problème de chiens en Turquie, bien au contraire).
La journée s’achève à Espiye dans un hôtel un peu pourri pour 30 TL (à ce prix, on a vu bien mieux à Çerkeş). On demande à changer les draps qui n’étaient pas propres et une lumière dans la salle de bain! Mouais, heureusement qu’il y a une bonne place sécurisée pour le tandem…

Vous êtes plutôt gâtés en détails hein! Allez, au lit, il est super tard (21h30) 😉

Vendredi 30/09/2011

On commence la journée par un thé offert même avant le départ! De plus en plus fort! 4 autres suivront dans la journée aux stations-pipi! P1130628.JPGD’ailleurs, aujourd’hui, les stations-pipi seront des stations-pluie! Alors qu’à Bruxelles, c’est enfin l’été, ici on ramasse bien sur la tronche! On quitte l’hôtel et 2 minutes plus tard, le marathon-pluie commence! On s’abrite et on patiente jusqu’à l’accalmie pendant laquelle on enfilera nos vestes qu’on ne quittera plus de la journée! La journée sera une succession de pauses « pluie », tantôt aux stations-pluie, tantôt dans un genre de mess du village…. bref, on est plusieurs fois bien trempés.

P1130643.JPG A midi, on mange à une station-pluie mais la température (16°C), l’humidité et le vent nous poussent à franchir un cap important : remettre les chaussures! Bye les Teva! Ça y est, c’est l’automne! De toute façon, ça allait être pour bientôt quand on voit la météo à Erzurum (minima -3°C)… Encore quelques tunnels aussi sur la journée qui se terminera (diplomatiquement) à l’hôtel pour sécher car on a bien pris l’eau et les endroits pour camper sont plutôt rares par ici… Aujourd’hui, c’était un temps de chien, un temps à « rester sur le canapé avec Chica »

N’oubliez pas, il y a toujours plus de photos à voir sur l’album Picasaweb!


Article publié depuis ici :

5 réflexions au sujet de « Temps/tant de chiens »

  1. Tang

    Je n’espérais plus lire vos histoires avant d’aller au lit, mais finalement elles sont là !!!

    Ils ont l’air vraiment sympa ces turcs, mais tout ce thé, je pourrais pas… 😉

    Pour la pluie, vous inquiéter pas trop, elle va revenir ici rapidement et on vous renvoit le soleil.

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      Pour le thé, c’est quand même des petits verres (à la turque quoi), c’est pas des jattes comme chez nous!
      Normalement demain, il fait beau à Trabzon puis la pluie revient. Aujourd’hui on démarre sous la pluie…

  2. lucb

    Le moins qu’on puisse dire c’est que vos récits ne manquent pas de chien :-))
    Sinon il fait beau ici. Samedi 1 octobre: 26,9 Record battu pour la Belgique. Je vous rassure dès mardi retour à la normale.

Les commentaires sont fermés.