Côte de Konkan (1)

Vendredi 06/01/2012

On profite une dernière journée de la plage de Mandrem. On passe à la radio à 15h mais ça vous le savez déjà. On est surpris et content d’avoir des messages de mon cousin et de nos amis, c’est rigolo, d’habitude c’est dans l’autre sens (celui qui passe à la radio fait un message à tous). Après avoir travaillé nos marques de bronzage (elles vont vite revenir avec la reprise du vélo), on marche jusqu’à Arambol par la plage. DSC_5597.JPG DSC_5609.JPG DSC_5584.JPGOn assiste au coucher du soleil et le son des djembés fait danser des dizaines de personnes sur la plage.  DSC_5639.JPGOn en voit qui s’éclatent bien et on les imagine lundi au bureau… Pas pour se la péter grave car on a le temps, mais pour le contraste plagiste hippie/homme d’affaire.
On termine la soirée en mangeant à nouveau au Laughing Buddha avec la bande. Repas couronné d’une Boney Pie (la Banoffe Pie d’ici) en dessert.

Samedi 07/01/2012

P1160185.JPG Après avoir pris un bon petit déj (banana porridge, crêpe citron/miel et thé au lait), on attend Valentin et Kelly qui traînent un peu mais ils doivent faire leurs au revoir à Francisco, Claudia et les parents de Claudia. C’est parti, nos vacances sont finies, reprise du boulot (vélo), un WE en plus! On démarre sous la chaleur des 11h passés. C’est bien vallonné, c’est relativement difficile, ça promet pour la suite jusqu’à Mumbai! Nos nouveaux compères nous sèment sur la route et on les attends pendant 1h à l’embarcadère du ferry. Après avoir prévenu des motards qui roulaient dans leur direction, on se décide à prendre le quatrième finalement car on n’a pas eu de nouvelles (pas de réseau GSM). A la sortie du ferry, le gars veut nous faire payer, d’abord on paie puis on se rend compte qu’on est les seuls à payer (hors voitures). On réclame, ils ne veulent pas nous rembourser et comme le tandem est dans le chemin, je reste et personne ne peut débarquer tant qu’on n’a pas notre argent : la situation se débloque donc assez vite! Le capitaine vient nous expliquer qu’on prend plus de place qu’un « two-wheeler », oui mais on est deux, on a deux roues par personne avec la remorque, la prochaine fois on décroche la remorque (c’était surtout pour le principe). Bref, on continue la route puis on s’arrête pour manger dans un bui-bui perdu sur la route qui n’inspire vraiment pas mais le thali se révèlera excellent à 40INR (on a enfin quitté Goa).
P1160196.JPG Coup de fil de Valentin : il y avait un autre ferry, celui qu’ils ont pris plus loin après nous avoir attendu aussi et ils sont déjà à Paradise Beach, ils nous y attendent.
On les retrouve sur la plage devant de petites huttes bien basiques mais correctes. Soirée sur place, le gars du lodge peut/sait nous faire à manger et on discute avec 2 suisses (germanophones) qui logent ici aussi.
Ce soir, on est coupé du monde, notre clé USB ne capte pas le réseau, pas d’internet!!! Et même pas de réseau GSM! Le russe, chez Reliance, il capte lui…

Dimanche 08/01/2012

P1160209.JPG Debout à 7h, départ à 8h sans manger, on trouve un petit bui-bui (vous auriez pas un synonyme?) pour un petit déj’ bien épicé. Les masala dosa nous manquent un peu.
La route est vraiment vraiment sympa et le fait d’avoir commencé tôt nous convient bien! Petite route calme mais bien vallonnée : on passe de côte à 4 km/h à des descentes à 50 km/h! Heureusement, les enchaînements sont plus longs que certains « toboggans » qu’on a déjà fait. On passe aussi par quelques plateaux où il y a plus d’air et des vues superbes.
DSC_5697.JPG Un bon petit veg thali et c’est reparti. Chouettes paysages. On passe sur un pont où on s’arrête quelques minutes pour un pseudo goûter et un peu de vent agréable avec une belle vue sur le bras de mer.
Valentin et Kelly nous ont souvent attendu, en fin de journée, ils ont une heure de roulage en moins! Wow! On en a bien ch*er mais c’était beau. Étrangement, on avait moins l’impression d’être en Inde sur cette route calme (sauf avec les quelques photographes GSM, de plus en plus rare).
A l’arrivée à Malvan, on repère tout de suite une boulangerie avec notre petit déj’ favoris (sauf masala dosa) et je lance à Valentin un très sérieux : « Attendez deux minutes!? » Pendant nos achats, un indien dépasse une limite jamais atteinte, il est monté sur le vélo alors qu’il tenait sur sa béquille! Le plus fou c’est que c’est un monsieur (plutôt gros) d’une cinquantaine d’années, pas un gamin! Elodie l’engueule, je la ramène aussi en lui disant qu’il est inconscient, que c’est un gamin et que les bébés doivent aller au lit! Ouais, ok pas terrible mon engueulade à moi… Je tente toujours de rester soft.
Ce soir, hôtel, ça change des huttes tiens!
Malvan, petite ville animée de locaux et une petite poignée de blancs. On en aura pas vu grand chose.
P1160244.JPG Et toujours pas d’internet avec notre clé, idem pour Valentin et Kelly (eux ont Vodafone, nous on a MTS), on se demande si on va perdre 10 jours de notre forfait mensuel… On préfère ça et avoir une superbe route! Ben tiens!

Lundi 09/01/2012

P1160272.JPG Réveil (un peu trop) tôt grâce à l’équipe de cricket.
Route difficile, mais toujours aussi belle. On suit la trace GPS sur la toute petite route, on adore! La végétation est bien dense par ici et on voit quelques beaux spécimens d’arbres squattés par des parasites (les fameuses lianes). On arrive dans un petit village (Achra) et on débarque sur sa magnifique plage (où un monsieur termine ses besoins). Pas de chance, la trace nous a emmenés dans un cul de sac, mais on s’en sort pas trop mal en retrouvant la route principale. P1160287.JPG A un carrefour, on rencontre Michèle et Benoît, les canadiens rencontré à Van et Shiraz! Ils sont avec leur ami David avec qui ils vont rouler jusqu’au Sri Lanka. Chouette de les revoir! Du coup, on improvise une pause boissons fraîches et biscuits. Deuxième pause biscuits alors qu’on comptait manger, on remet le repas de midi à plus tard alors.
P1160319.JPG On roule encore une bonne dizaine de kilomètres et on arrive à Mithbav où on s’arrête après avoir été accostés par un gars qui « veut » des touristes! On négocie la chambre et on file à la plage à 5 km… paradisiaque, mieux que Paradise Beach! Soleil couché, on se dépêche de rentrer au village avant la nuit noire. Bon repas, bonne ambiance. Un chouette endroit donc ce Janaki Lodge!

Mardi 10/01/2012

On sort péniblement de nos bons lits (c’est pas ironique) et la famille et les employés posent à côté de nous avant notre départ pour leur « collection ».
La route est de nouveau vraiment chouette, on voit quelques superbes plages qui nous font rêver à s’installer ici et ouvrir un lodge, histoire dans le genre du Double Dutch à Goa (2 hollandais, passant par là il y a 17ans, ont fait quelques tartes aux pommes et on monté leur affaire qui tourne toujours du tonnerre). On appellerait ça le Quadra Belga (on assimile Elodie)… La suite de la matinée, on rigole moins : les côtes sont courtes et ardues! Elodie craque en haut de l’une d’elles. Heureusement, Valentin et Kelly sont rassurants et plutôt cool de nous attendre à chaque montée! P1160391.JPG  On trouve un endroit à thali et on redémarre sous les regards de plusieurs dizaines de curieux! Un photographe de presse demande à faire une photo mais on refuse, il fait mine de sortir son appareil et on le capte en le rappelant à l’ordre. Il s’en va sur une moto avec un gars mais on l’a repéré, il va se poster plus loin. En fait, il reviendra de face pour prendre quand même sa photo alors qu’on avait été bien clair. Comme on l’avait de nouveau capté, Elodie était prête à les arroser avec la gourde au moment du croisement : touchés! On est content, gnak-gnak! Pourquoi tous ses refus? On ne veut plus être dans le journal car ça fait un effet boule de neige avec les photos. Donc comme on est dans un nouvel état et qu’on est encore cool à ce niveau…
P1160412.JPGL’après-midi sera plus sympa avec la traversée de quelques plateaux, ça évite de descendre pour remonter! On traverse aussi quelques ponts où la vue est magnifique!
On a un peu de mal à trouver un logement aujourd’hui et on finira dans un lodge d’un village à la tombée de la nuit. Plus trop le choix, on y va malgré la crasse et la mauvaise ambiance avec le patron suite à nos remarques sur le prix et l’état des chambres (« Go to another lodge! »). Ouf, l’employé est encore sympa et on mangera sur place. Notre journée n’était pas si mauvaise qu’on pouvait le croire le matin!

Bonne nouvelle, connexion internet ce soir!

En discutant depuis plusieurs jours avec Valentin et Kelly, on remarque que la Turquie nous manque! Quel accueil, quels paysages variés, quel contact! Et puis aussi les discussions sur la bouffe de chez nous dont la saveur du moment, à savoir : la galette des rois! Dju! Et bientôt la Chandeleur dis donc, mais là on peut s’en sortir avec des chapattis et du sucre! Heureusement pour nous, ça fait quelques jours qu’on trouve de bons biscuits (industriels) de la marque « Parle » (après les « Tiger ») et qu’on s’empiffre un peu…


Article publié depuis ici :

2 réflexions au sujet de « Côte de Konkan (1) »

  1. Virginie

    Moi j’aurais dit un ptit « caberdouche », pour vous rappeler nos jolies expressions bruxelloises ou un « bolle-winkel » ;o) Kiss. Vi

Les commentaires sont fermés.