Vers Benaulim

Lundi 26/12/2011

P1150939.JPG On quitte Palolem et je suis complètement bouché du nez et fatigué. Elodie m’a bel et bien refilé ses microbes! Après un petit déj au pain de mie et beurre de cacahuète, on décide de prendre la petite route vallonnée mais plus jolie que la grand route. Un local nous annonce une grande montée puis ok. En fait, avant la grande montée, y a quelques bonnes moyennes à se taper et c’est bien dur! Pour la première fois en Inde, Elodie descend du vélo et pousse la remorque attachée au vélo pendant que je pédale. On sue, on fatigue (en plus des bons rhumes qu’on se tape), mais on y arrive. Les touristes en motos ou mobylettes sont assez épaté de nous voir passer par ici!
Après un « veggie thali », on prend un ferry (qu’on a eu du mal à trouver) pour continuer sur de la petite route plate.
Sur la route, on remarque que les noms ont changé, on est effectivement plus dans des réminiscences portugaises avec des Jose Costa ou Rosa Maria!
P1150971.JPG Arrivée à Benaulim, on retrouve avec beaucoup de plaisir Gaëlle et Laurent qui nous attendent au truc le moins cher, des huttes bungalows. Impec! Y a juste une soirée dansante ce soir, on a cru à une blague mais c’est vrai! Dju! Ouf, c’est jusque minuit. Demain, on reste ici alors pas de soucis.
Petit resto sympa mais un peu plus cher que ce qu’on a l’habitude, pour Laurent & Gaëlle, évidemment c’est pas cher du tout!
Bon anniversaire Eric, le frère d’Elodie (séance Skype).

Mardi 27/12/2011

P1150989.JPG Journée bien reposante. 10h petit déj’ fruité au bungalow suivi d’une baignade puis repos. Resto comme hier soir. Retour aux bungalows, bidouillages informatiques et plage. Elodie fait du chantage : « je veux bien rester encore un jour mais alors on fait du parachute ascensionnel ». Vu que ça dure environ 80 secondes, Elodie déchante et le compromis se fera sur un petit déj aux pancakes et porridge demain! Ça m’arrange mieux et là je veux bien participer!!!
P1150991.JPG Sur la plage, une vendeuse de bijoux nous accostent, on se méfie mais elle fait juste sa pub pour son magasin à quelques mètres. Discussion sympa, on ira faire un tour demain. Retour aux huttes pour rédiger ceci pendant que Gaëlle et Laurent vont au cybercafé. On discute un peu avec le gérant des bungalows, il est sympa et s’intéresse à notre voyage. Direction un resto pas cher pour un bon thali avec nos amis suisses. Gaëlle et moi, on s’enfile un Masala Dosa en plus! Miam! Sur le retour, Elodie s’achète un paréo et des bracelets de cheville (des jambecelets?). Le couturier et sa femme viennent de Varanasi et nous briefent sur les choses à y visiter ainsi que le carnaval hindou (Holi) le 8 mars! Bon plan, on devrait y être à ce moment!!
Ce soir, y a une fête de mariage… quand aura-t-on la paix intégrale sur cette côte!? Pas de chance avec la crève qu’on se tape et les vacances de Noël (mauvais calcul)…


Article publié depuis ici :

2 réflexions au sujet de « Vers Benaulim »

  1. chetni

    VOS SOLEIL ET LUNE SONT TELLEMENT FORMDABLES QUE J’EN AI CHAPARDE UN COMME FOND D ECRAN.
    sOIGNEZ BIEN VOS RHUMES ET BONNE CONTINUATION, COMME ON DIT

  2. jnebbot

    Ah ! Les fameuse côtes de Cape Rama !
    Nos mollets, à Aurélie et moi, s’en souviennent ! La traversée en bac aussi d’ailleurs. Je suis cependant étonné que vous n’ayez pas dû en emprunter plus tôt…
    Pour s’orienter, tout va ? Je n’ai rarement autant râlé que sur les cartes routières locales !
    Profitez de Benaulim, et pensez, si vous avez le temps, à visiter le vieux Margao : c’est bô!

Les commentaires sont fermés.