De l’Afrique à l’Europe (en 35 minutes)

Jeudi 24/05/2012

Aujourd’hui c’est repos! On reste à l’appartement pendant que Kelly et Valentin vont faire un petit tour avec Mehdi. Ils passeront entre autre au souk pour aller voir les plus beaux vélos d’Europe qui se vendent ici moins de la moitié de leur valeur… ben oui, c’est nos vélos volés! Désolé Bernard, pas de trace du tien.
DSC_2563.JPG Dans l’après-midi, on va tous ensemble visiter la médina d’Assilah, une petite ville à l’Ouest de Tanger. Un air de Chefchaouen avec les couleurs bleues mais l’océan en plus! Les plus grosses et les plus belles maisons appartiennent évidemment à des occidentaux. Il y a comme un air artistique qui plane ici avec toutes ces fresques peintes sur certaines maisons.
DSC_2601.JPG Retour à Tanger en passant par le Cap Spartel qui marque l’entrée du détroit de Gibraltar. À la maison, nous attend un délicieux « harira » (soupe avec tomates, pâtes, pois-chiches, poulet et sûrement d’autres légumes et épices), probablement le meilleur qu’on ai mangé.

Vendredi 25/05/2012

Relax, on dit au revoir à Ghislaine, Mehdi nous accompagne en voiture avec le petit Simon jusqu’à la douane. On change les derniers dirhams, on passe le contrôle de police et on embarque le plus simplement du monde sur un fast-ferry qui nous emmène en Europe en 35 minutes! On change d’heure, nous voilà à la même que la plupart d’entre vous, amis lecteurs Belgo-Français!
P1200337.JPG L’arrivée à Tarifa se marquera par un petit repas léger et la première bière de Valentin bue dans la rue au vu et su de tous!
Tarifa, petite ville européenne du sud de l’Espagne, petites ruelles de pavés plats toute propre avec la vieille église au bout! Changement radical dont personne ne s’étonne autour de nous, ben ouais, normal!
P1200342.JPG On passe à l’office du tourisme qui réouvre tout juste (il est 16h), Kelly et Valentin chope des cartes et des infos sur le parc national de Doñana qui semble impossible à traverser en vélo. On a aussi une adresse pour faire redresser la roue avant, cool!
On dit au revoir à nos amis, ils foncent vers le Portugal pour retrouver l’oncle de Valentin, nous on va prendre un peu notre temps et se diriger doucement vers Sevilla en passant par Ronda. On a reçu des infos de trajet via un WarmShower belges de Sevilla, génial!
On se retrouve à nous 2 à nouveau et il y a plus de magasins de kite-surf que de vélocistes ici (on est à la Mecque du kite-surf)! On trouve tout de même le mécano dont on nous a parlé mais c’est un mécano moto et auto! Par contre, lui nous donne un nom et une rue : Monsieur Gonzalo à droite après la banque machin-chouette. P1200343.JPGOn trouve un vrai « taller de bici » et Mr Gonzalo nous dévoile la roue avant le mieux possible. Il s’arrêtera en disant que c’est le max qu’il puisse faire sans casse! C’est déjà génial, ça nous tiendra jusque Sevilla où l’on fera refaire la roue complètement (on verra pour les pièces). Par contre il n’a pas de « timbré » pour remplacer notre sonnette cassée.

Maintenant direction la Pension Facundo pour se poser et refaire connaissance avec les tarifs européens. On s’en sort pas mal à 36 EUR la chambre double privée avec tout le confort et un garage sécurisé pour le vélo.
pano-tarifa-san mateo.jpg On sort ensuite me trouver un short (le mien est franchement au bout du rouleau) dans un magasin de brol pas cher, genre Wibra ou Zeeman, dans la vieille ville et faire quelques courses au supermercado pour se faire une super salade avec roquette, tomates-cerises, fromage (gouda-cheddar), pomme, maïs, vinaigrette au yoghurt,… Retour à des goûts qui viennent de loin dans notre mémoire! Le tout accompagné d’une baguette industrielle mais vraiment bonne!
L’ambiance qui est tellement sympathique et la ville qui inspire à la détente urbaine font que j’insiste auprès d’Elodie pour rester un jour à Tarifa! On restera une nuit de plus malgré le tarif (ha) mais bon, on s’en sort pas mal niveau budget ces temps-ci.

Samedi 26/05/2012

On sort s’acheter une carte SIM! Bah, c’est tellement facile avec les GSM pour contacter des WarmShowers ou autre, et puis en prépayé c’est cool car la carte SIM est déjà chargée du montant payé (comme chez nous quoi). Donc voilà notre nouveau numéro : +34.664.813.030
DSC_2653.JPG Aprèm plage, maillot et mini-short/débardeur! Un constat (qui fait parfois peur) : pas mal de femmes sont les seins à l’air sur la plage, quel changement cul-turel! Plusieurs plages à Tarifa, la grande venteuse qui est la plaine de jeu des kite-surfeurs puis d’autres plus tranquilles pour bronzer en famille. Une petite glace au soleil d’une place propre et « comme chez nous » sur un banc public, ça paraît tout bête mais ça nous change! Ce qui va aussi de paire avec le retour de « notre » monde, c’est le retour des crottes de chiens! Pour nous, ça fait un bail que les chiens n’étaient que des animaux en liberté qui ne font pas leurs besoins sur le trottoir! 😉
Demain, on prend la route vers Sevilla, arrivée dans 5 jours (peut-être pas de news d’ici là car petits villages en vue).


Article publié depuis ici :

2 réflexions au sujet de « De l’Afrique à l’Europe (en 35 minutes) »

  1. bernardf

    Welcome home ! Quoi, déjà presqu’un an de passé ! Mon Dieu que le temps passe vite…

    Encore un peu on risque de se croiser pendant nos vacances de Juillet, pendant que vous remontez, certains d’entre nous seront en transhumance juilletiste vacancière.

    Haaaa, les vélos volés… merci d’y avoir pensé en tout cas ! 😉

  2. Geoff & Lodi Auteur de l’article

    Petit ajout :
    Notre seul regret pour Tarifa : ne pas y être resté avec des amis! Après notre balade du soir au centre, on s’est aperçu que c’est bourré de petites ruelles bourrées de bars et autres terrasses! L’ambiance y est mais les amis n’y sont pas! Et pas le temps de s’en faire en 2 jours…

Les commentaires sont fermés.