Arrivée en Inde

Lundi 05/12/2011

Direction la poste pour envoyer ce qu’on n’a pas envoyé hier. 4kg! Le trépied entre autre, des fringues d’Elodie, des cartes (la tienne Steph)… On passe ensuite au Carrefour pour faire quelques courses et on rentre à l’appart pour luncher à 2 (Carol travaille).
L’aprèm c’est nettoyage de l’appartement, cuisine du souper et emballage du vélo! Je fais plus jamais ça le jour du départ! Prochaine fois, je prends un jour de plus pour être totalement zen. J’ai fini d’emballer tout le bazar, une douche de 3 minutes, le repas avec Carol et le taxi était là un peu avant l’heure. Pas de répit!
On descend les deux boîtes et les deux « macaque-zak » (c’est pas moi qui le dit, c’est Sam Touzani). La compagnie de taxis n’a pas envoyé 1 monospace mais 2 taxis normaux, super! Apparemment pas le choix car aucun de dispo malgré notre ton insistant. Du coup, on double la facture car tout rentre dans un taxi mais plus qu’une place à bord, donc un taxi pour Elodie. Le hic c’est qu’on avait calculé notre reste de dirhams pour un seul taxi! Carol nous prête 100AED à titre définitif contre des cartes postales 🙂 Aaaaah Carol, merci!!! Et grâce à ça, on va même pouvoir se payer notre St-Nicolas au Duty-Free : un sachet de 24 minis MilkyWay! 🙂
Avant le Duty-Free, c’est le checkin et le constat du surpoids, mais on s’en doutait! D’après nos tickets, on a droit à 30kg en soute par personne et on a 94kg à deux. Première bonne nouvelle, la dame nous annonce qu’on a 14kg de surplus car c’est 40kg/p.! On raconte qu’un ami a pris Jet Airways et n’a rien payé comme supplément, là-dessus elle nous fait un bon pour payer 10kg de surplus (deuxième pas mauvaise nouvelle). On paie donc 500AED (env. 100€) à deux. On s’en sort pas mal.
Verdict :
– vélo et remorque : 2 boites de 20kg et 28kg
– bagages : 2 grands sacs de 20kg et 26kg.
A bord de l’avion, on ne s’attendait pas à avoir un plateau repas et une boisson pour un vol si court en plein milieu de la nuit, cool!

L’avion est plein (d’indiens)! On a réservé assez tard, du bol d’avoir eu des places? Bon c’est un vol quotidien…

Mardi 06/12/2011

P1150453.JPG Quasi pas dormi dans l’avion, inconfort total. Arrivée à l’heure et entrée en Inde sans soucis (pas de demande de billet d’avion de sortie d’Inde). Sortie de l’avion : grosse bouffée de chaleur et d’humidité, on a changé de latitude, on le sent! Nos bagages sont les derniers mais tout est là et en bon état (sauf les grands sacs qui étaient de toute façon destinés à être donner ou à voler au bac). Devant les regards intéressés de 20 ou 30 indiens, on remonte tranquillement le vélo à la sortie de l’aéroport. Pas d’insistance, des sourires, des questions timides, moi j’dis : on a bien fait d’aller au Sud, c’est paisible!
P1150456.JPG On quitte la zone aéroportuaire sous les bruits de photos des GSM et on commence par une petite route très sympa où sourires et gestes de la main sont lancés avec spontanéité et générosité (même quelques applaudissements)! On se fait dépassé par des bus scolaires équipés de sound system du tonnerre, c’est carrément la fête pour aller à l’école ici! On entend la joie dans les bus!
On arrive ensuite sur une plus grosse route mais le trafic est encore raisonnable, on est au Sud, on a bien fait dirait-on! L’Inde se découvre, comme chacun le sait, aussi par l’odorat. Elodie trouve que ça sent parfois comme en Thailande et moi parfois comme au Mali, mixez le tout, ajouter un soupçon de poubelle de temps en temps et voilà. Par contre, on s’attendait à pire, c’est peut-être le Sud… On trouve un des hôtels du Lonely Planet assez facilement grâce au GPS! Allez hop, on rentre les affaires, le vélo (accroché à l’intérieur de l’enceinte resto/hôtel) et on monte la remorque dans la chambre. Douche, rédaction et sieste, la journée est terminée à midi avec 30km au compteur!
Le réveil est difficile à 17h mais faut qu’on se bouge. On trouve une promenade piétonne près du port puis on va dans les petites rues pour trouver un resto. On s’arrête là où on voit un touriste seul, démasqué à la première phrase, il est francophone. En fait, John vient de La Louvière! Il est en tour du monde et ça fait 2 mois qu’il est en Inde. Bon plan pour nous que d’avoir les premiers conseils d’un routard! On mange le plat de base ici : le thali (pour 40 Rs/p., env. 0,60€), du riz avec divers petits accompagnements. On passe un peu de temps à discuter avec John et on se fixe rendez-vous demain matin pour visiter Fort-Cochin ensemble.
Première nuit sous moustiquaire.

Mercredi 07/12/2011

DSC_4874.JPG On retrouve John pour le petit déj : omelette et pain (parotta, pour les connaisseurs). On se dirige ensuite vers les bateaux pour traverser le lac Vembanad direction Fort-Cochin. Au programme de la journée, balade dans les ruelles, visite d’une église (ça fait bizarre d’en revoir), achat d’une carte SIM indienne (+91-98-95-40-37-91, j’ai remplacé la mienne donc contactez Elodie si besoin) et resto.

DSC_4884.JPG

Ensuite on continue avec la visite du Palais Mattancherry puis re-balade et goûter dans une petite galerie d’art (cake fait par la maman du gars). Le palais (pas de photo, interdit), c’était ok mais pas top top, mais pour 5 roupies (env. 0,08€), on va pas se plaindre. Y a quand même quelques peintures murales sympa et même drôle : arrière-plans où tous les animaux sont en pleine procréation (si tu fais pas gaffe, tu vois pas) et quelques pincements de tétons délicats. L’ambiance de la journée est sympa, on a beaucoup discuté avec John et on se fait pas trop emm**der dans la rue (le Sud?).

DSC_4931.JPG Au retour, à Kochi (Cochin), John cherche après un nouvel appareil photo (le sien est en fin de vie), on lui montre les centres commerciaux qu’on a vu hier, on fait ceux qui connaissent la ville 😉 Puis on va manger un dernier repas ensemble. La bouffe est super ici, ça change des chicken-kebap iraniens, mais pour l’instant on demande de ne pas trop épicer les plats et ça va.
Retour à l’hôtel, rédaction et re-packetage des affaires en condition « chaleur et humidité sans pluie ». On prépare aussi nos gourdes, on décide d’utiliser notre filtre pour pouvoir boire l’eau du robinet car on sent qu’on va boire beaucoup ici et on n’a pas envie d’acheter plusieurs bouteilles en plastique par jour (même si c’est pas cher : 25 Rs/2L).
Pas de cyber-café (étrangement tout semble fermer après 22h) pour poster ceci alors squattage de wifi en rue et retour à l’hôtel pour une nuit reposante avant d’attaquer l’Inde à vélo!!

Nouvel album photo : Inde!


Article publié depuis ici :

5 réflexions au sujet de « Arrivée en Inde »

  1. bernardf

    En tout cas, vous perdez pas de temps dans le timing des compte-rendus ! C’est du direct-live ma parole ! Encore mieux que pour la formation d’un gouvernement ! (hein oui qu’elle est bonne celle-là)

  2. Myriam

    YES! J’espère que vous avez pensé à moi en utilisant votre super filtre! Ça marche bien? Bonne route et bisous de Munich ou il a neigé pour la première fois de l’hivers…

  3. jnebbot

    Chers vous deux,
    J’ai tardé à vous laisser un petit mot.
    Votre arrivée en Inde me replonge un an en arrière, lorsque je roulais sur le mêmes routes que vous … avec un vélo indien cependant. Mysore … le plus beau marché de la planète !
    Votre Guest House ne serait pas la Shanthinivas ?
    Plein d’adresses et de conseils route dans le coin : n’hésitez pas à me contacter.
    Bises à tous les deux et bon courage sur les routes indiennes.
    Jeremy

    1. Geoff & Lodi Auteur de l’article

      Yeah, mec! Ah oui, ça fait un baille! Je n’avais pas trouvé ton blog avec ce que tu m’avais écris… Probablement un faute de frappe ou de lecture. Pour le marché de Mysore, il est pas mal mais on préfère celui de Barcelone! 😉
      Bref! Je sais plus trop pour la guest house, c’est la première quand tu viens du Paradise Resort, peut-être bien!
      Tous les conseils sont les bienvenus évidemment! Notre route, pour les prochains jours, longe la côte jusqu’à Goa.

      Ça va le boulot?

Les commentaires sont fermés.